SECURITÉ ET ÉCLAIRAGE DE SECOURS

Le système de sécurité incendie d’un établissement est constitué de l’ensemble des matériels servant à collecter toutes les informations ou ordres liés à la seule sécurité incendie, à les traiter et à effectuer les fonctions nécessaires à la mise en sécurité de l’établissement. La mise en sécurité peut comporter les fonctions suivantes : - compartimentage - évacuation des personnes (diffusion du signal d’évacuation, gestion des issues) - désenfumage - extinction automatique - mise à l’arrêt de certaines installations techniques. Les systèmes de sécurité incendie (SSI) doivent satisfaire d’une part aux dispositions des normes en vigueur et, d’autre part, aux principes définis ci-après. Selon ces textes, les systèmes de sécurité incendie sont classés en cinq catégories par ordre de sévérité décroissante, appelées A, B, C, D et E. Les dispositions particulières à chaque type d’établissement précisent le cas échéant, la catégorie du système de sécurité exigé. Les systèmes d’alarme doivent satisfaire aux dispositions des normes en vigueur, en particulier la norme NF S 61-936 relative aux équipements d’alarme. Cette norme classe les équipements d’alarme en quatre types par ordre de sécurité décroissante, appelés 1, 2a ou 2b, 3 et 4.
Les établissements disposent d’un éclairage de sécurité permettant d’assurer l’évacuation des personnes en cas d’interruption accidentelle de l’éclairage normal. Les établissements doivent disposer d’un éclairage de sécurité permettant d’assurer l’évacuation des personnes, la mise en œuvre des mesures de sécurité et l’intervention éventuelle des secours en cas d’interruption fortuite de l’éclairage normal.
Plus de détails sur nos activités en consultant les versions tablette et ordinateur de bureau

Protection incendie

Réglementation:
Le système de sécurité incendie d’un établissement est constitué de l’ensemble des matériels servant à collecter toutes les informations ou ordres liés à la seule sécurité incendie, à les traiter et à effectuer les fonctions nécessaires à la mise en sécurité de l’établissement. La mise en sécurité peut comporter les fonctions suivantes :
- compartimentage - évacuation des personnes (diffusion du signal d’évacuation, gestion des issues)
- désenfumage - extinction automatique
- mise à l’arrêt de certaines installations techniques.
Les systèmes de sécurité incendie (SSI) doivent satisfaire d’une part aux dispositions des normes en vigueur et, d’autre part, aux principes définis ci-après.
Selon ces textes, les systèmes de sécurité incendie sont classés en cinq catégories par ordre de sévérité décroissante, appelées A, B, C, D et E. Les dispositions particulières à chaque type d’établissement précisent le cas échéant, la catégorie du système de sécurité exigé. Les systèmes d’alarme doivent satisfaire aux dispositions des normes en vigueur, en particulier la norme NF S 61-936 relative aux équipements d’alarme. Cette norme classe les équipements d’alarme en quatre types par ordre de sécurité décroissante, appelés 1, 2a ou 2b, 3 et 4.

Les différents éléments :
Matériel centrale (ECS, CMSI, BAAS PR…)
Il doit être installé à un emplacement non accessible au public et surveillé pendant les heures d’exploitation de l’établissement. Il doit être visible du personnel de surveillance et ses organes de commande et de signalisation doivent demeurer aisément accessibles. Il doit être fixé aux éléments stables de la construction (article MS 66§1). S’il existe un report de l’alarme restreinte, ce report doit être installé à une distance permettant au personnel de surveillance de se rendre rapidement au matériel central, afin d’être en mesure d’exploiter l’alarme restreinte (article MS 66§1).

Déclencheurs manuels (DM)
Les déclencheurs manuels doivent être disposés dans les circulations, à chaque niveau, à proximité immédiate de chaque escalier, au rez-de-chaussée à proximité des sorties. Ils doivent être placés à une hauteur 1,30 mètre au-dessus du niveau du sol et ne pas être dissimulés par le vantail d’une porte lorsque celui-ci est maintenu ouvert. De plus, ils ne doivent pas présenter une saillie supérieure à 0,10 mètre. Dans le cas d’une installation réalisé avec un équipement d’alarme de type 1, chaque zone de diffusion d’alarme doit comporter au moins une boucle sur laquelle seront raccordés les déclencheurs manuels. Chaque boucle de déclencheurs manuels doit être séparée des boucles de détecteurs automatiques d’incendie. Cette mesure n’est pas applicable pour les dispositifs à localisation d’adresse par zone, sous réserve que ces derniers différencient les déclencheurs manuels des détecteurs automatiques..

Diffuseurs sonores (DS)
Les diffuseurs d’alarme sonore, notamment les blocs autonomes d’alarme sonore (BAAS) des types Ma et Sa, doivent être mis hors de portée du public par éloignement (hauteur minimum de 2,25 mètres) ou par interposition d’un obstacle. Dans le cas du type 3, lorsqu’un bâtiment est équipé de plusieurs blocs autonomes d’alarme, l’action sur un seul déclencheur manuel doit provoquer le fonctionnement de tous les BAAS du bâtiment. La mise à l’état d’arrêt de l’équipement d’alarme doit être effectuée à partir d’un seul point. Le dispositif de télécommande doit être accessible seulement au personnel qui en a la charge. La diffusion de l’alarme générale doit être audible de tout point du bâtiment.

La réglementation est différente selon le type d’établissement et le nombre de personnes admissible.
Les différents types d’établissements sont les établissements recevant du public (ERP), les établissements recevant des travailleurs (ERT) et les bâtiments d’habitations.


www.ura.fr | www.cooperfrance.com

Eclairage de sécurité

Généralités
Les établissements disposent d’un éclairage de sécurité permettant d’assurer l’évacuation des personnes en cas d’interruption accidentelle de l’éclairage normal. Les établissements doivent disposer d’un éclairage de sécurité permettant d’assurer l’évacuation des personnes, la mise en œuvre des mesures de sécurité et l’intervention éventuelle des secours en cas d’interruption fortuite de l’éclairage normal. Les conditions d’installation et de fonctionnement de l’éclairage de sécurité doivent respecter les dispositions techniques énoncées à l’annexe.

L’éclairage d’évacuation permet à toute personne d’accéder à l’extérieur par l’éclairage des cheminements, des sorties, de la signalisation de sécurité, des obstacles et des indications de changements de direction. Il doit être mis en oeuvre dans les dégagements et dans tout local pour lequel les conditions suivantes ne sont pas réunies :

(1) Si l’ensemble des conditions suivantes sont réunies :
- le local débouche directement de plain-pied sur un dégagement commun équipé d’un éclairage d’évacuation.
- l’effectif du local de travail est inférieur à 20.
- il y a moins de 30m à parcourir pour atteindre une des issues permettant d’accéder au dégagement commun.

(2) Si un ensemble de locaux de travail réunissant au total plus de 100 personnes est desservi par un dégagement de plus de 50m².

(3) Si les locaux recevant plus de 100 personnes ont une occupation supérieure à une personne par 10 m².

(4) Si les dégagements ont une surface supérieure à 50m². Dans les dégagements, l’éclairage d’évacuation doit être réalisé au moyen de foyers lumineux dont l’espacement ne dépasse pas quinze mètres. Les panneaux de la signalisation de sécurité sont éclairés, s’ils sont transparents, par le luminaire qui les porte ; s’ils sont opaques, par les luminaires situés à proximité. Les foyers lumineux de l’éclairage d’évacuation ont un flux lumineux assigné au moins égal à 45 lumens pendant la durée de fonctionnement assignée. Toutefois, les blocs autonomes pour bâtiments d’habitation sont admis pour l’évacuation d’établissements installés dans des immeubles d’habitation dans les parties communes des cheminements d’évacuation.

www.cooperfrance.com | www.ura.fr

DAAF - Détecteur Autonome Avertisseur de fumée

DAAF (Détecteur Autonome Avertisseur de fumée)
Un détecteur avertisseur autonome de fumée est un appareil autonome contenant, dans un même boîtier, tous les composants nécessaires à la détection de fumée et à l'émission d'une alarme sonore. Un DAAF ne doit pas être installé dans certains locaux. Une notice d’installation et de maintenance claire et explicite est livrée avec chaque DAAF certifié NF. Pour plus de détails sur l'installation, n'hésitez pas à la consulter. La notice est à conserver pendant toute la durée de vie du produit.



Pour obtenir la liste des DAAF normalisés NF :
http://www.marque-nf.com/download/produits/FR/NF292.pdf
Le Roch Sureté - Qualité - Fiabilité - Un pro à vos côtés - Electricien Orléans et Agglo - ADM 2016